Intégrer les soft skills à la montée en compétences des managers, un enjeu stratégique pour les entreprises

Publié le

À l’heure où la digitalisation s’associe à la robotisation et à l’intelligence artificielle, disposer au sein de l’entreprise de compétences bien spécifiques, autres que techniques, est impératif pour innover et se transformer.

Ces « autres », ce sont les soft skills : des compétences comportementales, émotionnelles et relationnelles, en somme, des compétences humaines. Toutefois, il ne faut pas les confondre avec la personnalité innée qui caractérise chaque individu ou avec un état émotionnel qui serait passagé.

La créativité, l’aisance relationnelle ou encore la prise de recul sont ces compétences qu’il est possible d’acquérir et de développer afin de s’adapter, de façon pérenne, aux mutations de son environnement et de son métier.

Des soft skills intégrées à chaque niveau de la formation

C’est pourquoi, la gamme Management de CESI s’est réorganisée, afin d‘accompagner les entreprises dans ces évolutions en formant les managers – et futurs managers – non seulement aux « techniques » du management (déléguer, animer une réunion ou encore construire un budget) mais aussi aux compétences « soft » nécessaires à l’exercice de leur métier.

Sur chacun de nos 3 parcours – Manager de proximité, Responsable en management d’unité et/ou de projet et Manager de direction opérationnelle – nous avons placé ces soft skills à différentes étapes pédagogiques :

  • Au sein de chaque module, elles sont associées à des compétences techniques. Par exemple, « Courage managérial et animation d’équipe » ou « Empathie professionnelle et accompagnement du changement » sont des composantes totalement intégrées aux enseignements.

  • Dans tous les blocs de compétence, une journée A2S2 (Approche Augmentée Soft Skills) vient clore la séquence. Ces journées spécifiques, 100% expérientielles, permettent aux participants de développer une compétence soft particulière. Un temps spécifique de débriefing permet aux stagiaires de faire le lien entre l’expérience vécue et la mise en œuvre des enseignements au sein de son entreprise.

  • Sur l’ensemble de nos parcours, les grilles de notation qui servent de base aux évaluations de blocs reposent en grande partie sur des critères relatifs aux soft skills.

Des soft skills adaptées à chaque profil de manager

Par ailleurs, ces soft skills sont adaptées à la réalité de chaque niveau de manager : les managers de proximité ont pour objectif de développer l’affirmation de soi, la prise de recul et la gestion des priorités, tandis que le manager intermédiaire a vocation à approfondir son aisance relationnelle, son adaptabilité ou bien encore sa capacité à convaincre. Pour le manager de direction l’accent est posé sur l’esprit d’entreprenariat, d’efficacité ou bien encore de créativité.

Dans un contexte où les budgets des entreprises sont tendus, la formation des managers est un investissement stratégique et leur montée en compétences, en productivité et en performance est cruciale. Nos parcours managériaux, pensés par et pour les entreprises, sont solidement ancrés dans les objectifs opérationnels de ces dernières afin de répondre, au mieux, aux priorités de leur business.

Découvrez la nouvelle offre CESI École de Formation des Managers

Des parcours et des blocs de compétences certifiants et reconnus au RNCP.

Un temps de formation optimisé entre temps en présentiel et distanciel.

Un partage d’expérience enrichi et des exercices de mise en pratique.

Vous souhaitez développer un projet de formation ?