Transformations numériques et crise sanitaire : un nouveau contexte qui poussent les DSI à construire et préparer l’avenir.

Publié le

La quatrième révolution industrielle a créé un changement dans notre société ; tant dans notre consommation du numérique que dans nos lieux de travail. Les progrès technologiques, la montée du Cloud ou encore le télétravail ont modifié nos attentes et ont imposé de nouvelles façons de travailler.

Par ailleurs, les évènements liés à la crise sanitaire ont également joué un rôle, un rôle d’accélérateur des transformations. Au cœur des projets de transition numérique, tous les secteurs de l’entreprise sont impactés ; tant dans leurs fonctionnements (augmentation de la productivité, amélioration de la relation et de la qualité client) que dans leurs contenus (nouveaux outils, nouveaux processus de validation).

Alors, comment reprendre aujourd’hui le cours des transformations numériques dans ce nouveau contexte ?

Développer de nouveaux métiers du numérique face aux évolutions des besoins informatiques

L’architecture et la performance du système d’information des entreprises sont aujourd’hui fortement sollicitées. Au cours de la crise sanitaire, les Directions des SI ont dû rapidement mettre en œuvre des plans de continuité. La maitrise du parc informatique et de son infrastructure est devenu un enjeu incontournable pour les entreprises. L’accompagnement au changement, vers des environnements distanciels, a dû être d’autant plus efficace et rapide compte-tenu de l’urgence de la situation. Les méthodes et outils de gestion de projet ont dû être éprouvés à distance et nos données ont été exposées à de nombreuses menaces… Bien que les Directions des Systèmes d’Information aient été très réactives et efficaces, elles doivent aujourd’hui encore construire et préparer l’avenir dans une vision à plus long terme.

Si la cybersécurité est devenue un axe incontournable, l’optimisation des flux de données, notamment grâce à des mécanismes de routage, de redondance ou encore des algorithmes efficaces, est aussi une clé de succès pour les entreprises. De fait, des compétences telles que le cloud computing, l’intelligence artificielle ou la mobilité, sont déjà demandées dans les organisations du monde entier ; un besoin en nouveaux talents qui devrait encore s’accroitre car aujourd’hui, les emplois requièrent des compétences technologiques, méthodologiques mais aussi de collaboration, de communication, de pensée critique et de créativité.

Renforcer la mobilité et la modularité des métiers : un enjeu financier

Aujourd’hui, tout salarié doit non seulement gérer son portefeuille de compétences mais aussi son budget de formation. En effet, la réforme de la formation professionnelle, menée ces dernières années, a impacté le processus d’achat et les méthodes d’apprentissages mais les évènements de l’année 2020 ont également chamboulé, voire accéléré, leur développement et leur mise en place ; ce qui a permis à la formation de rechallenger ses offres.

À CESI, nous avons ainsi adapté et éprouvé nos modalités d’apprentissage auprès de nos clients. Nos blocs de compétences, constitués de présentiel et de distanciel, permettent de valoriser de multiples apprentissages et de construire des parcours diplômants complets. Chaque année, nous nous efforçons d’enrichir nos parcours afin de couvrir l’ensemble des compétences requises à l’exercice des fonctions attendues par les entreprises, selon leurs contraintes. Dans cet écosystème en perpétuel évolution, nos équipes accompagne les salariés dans le choix de leurs formations et la construction de leurs évolutions professionnelles.

Découvrez la nouvelle offre CESI École de Formation des Managers

Des parcours et des blocs de compétences certifiants et reconnus au RNCP.

Un temps de formation optimisé entre temps en présentiel et distanciel.

Un partage d’expérience enrichi et des exercices de mise en pratique.

Vous souhaitez développer un projet de formation ?